Chantal COUTURIER LEONI

Spécialiste en Droit de la Famille
et des Biens

Jennifer DALVIN

Droit de la Famille et des Biens
Réparation du Dommage Corporel

Écoute - Valeurs humaines - Négociation - Une équipe - Accompagnement - Approche psychologique - Expérience - Écoute - Valeurs humaines - Négociation - Une équipe - Accompagnement - Approche psychologique - Expérience - Écoute - Valeurs humaines - Négociation - Une équipe - Accompagnement - Approche psychologique - Expérience
Chantal COUTURIER LEONI

Spécialiste en Droit de la Famille
et des Biens

Jennifer DALVIN

Droit de la Famille et des Biens
Réparation du Dommage Corporel

Avocat victimes d’accident de la route à Paris

Les premiers réflexes après un accident de la route, Maître Jennifer DALVIN vous répond

Si vous avez été victime d’un accident de la route ou si l’un de vos proches en est victime, vous devez savoir qu’une loi régit le sort des victimes, la loi Badinter de 1985.

Il s’agit du texte marquant pour l’époque, une avancée spectaculaire dans les droits des victimes d’accident de la route tant pour la détermination des responsabilités que pour l’indemnisation des préjudices subis.

Le Cabinet CCL, Avocats victime accident de la route à Paris, met un point d’honneur à accompagner chaque victime à chaque étape de la procédure tant pénale que d’indemnisation. Notre équipe d’Avocats située à Paris 7 sera toujours à votre écoute et vous représentera au mieux de vos intérêts.

Quelle procédure après un accident de la route ?

En vertu de cette loi du 5 juillet 1985 dite la loi Badinter, les assureurs de véhicule ont l’obligation d’indemniser les victimes d’accident de la circulation, qu’elles soient conductrices, passagers, ou simples usagers de la voie publique tels que les piétons, les cyclistes ou encore les rollers.

Seuls les conducteurs peuvent se voir opposer une faute pouvant amener à exclure ou réduire leur droit à réparation. En d’autres termes, la victime conductrice qui aurait commis une faute ayant contribué à la réalisation de son propre dommage, pourra voir son indemnisation réduite ou exclue. Ainsi, en fonction de la gravité et du rôle causal de la faute commise, l’indemnisation des préjudices pourra êtes exclue ou réduite.

accident de la route

Quelle procédure à mettre en œuvre après un accident de la route ?

Après un accident de la circulation, une procédure d’indemnisation amiable, c’est-à-dire en dehors de toute procédure judiciaire, se met alors en place à l’initiative de l’assurance.

Une expertise médicale avec un médecin conseil choisi par la compagnie d’assurance ou l’organisme prenant en charge l’indemnisation sera alors rapidement mise en place et l’assurance formulera son offre définitive d’indemnisation sur la base de ce rapport d’expertise.

Si la consolidation de la victime n’est pas acquise, une nouvelle expertise sera mise en place. Bien entendu, le Cabinet CCL veillera à ce que certains postes de préjudice fassent l’objet d’une évaluation à minima et sollicitera, après l’expertise, le versement d’une provision.

Vous comprendrez donc que le recours à un Avocat formé à la matière est indispensable. Le Cabinet CCL dispose d’un réseau de professionnels diplômés du dommage corporel comme des médecins conseils allant de PARIS à NICE.

Contact
N'hésitez pas à nous contacter par téléphone ou grâce au formulaire de contact !

Quelle indemnisation après un accident de la route ? Le Cabinet CCL Avocats en droit des victimes vous assiste à PARIS

indemnisation accident route

Avec l’expérience, le Cabinet CCL constate systématiquement, qu’une compagnie d’assurance cherchera par tous moyens à minimiser, parfois à l’extrême et donc à allouer à la victime et à ses proches une indemnisation moindre. Dans certains cas, l’assurance n’hésitera pas à exclure totalement le droit à indemnisation de la victime.

Aucune étape ne sera négligée, c’est l’engagement de notre Cabinet et la raison de la sélection des dossiers. Le Cabinet CCL n’intervient que dans les cas où ses compétences apportent une réelle plus-value à a victime. Notre équipe se déplace dans toute la France mais spécifiquement en région parisienne et à Nice.

L’expertise médicale qu’elle soit amiable ou judiciaire sera préparée en amont, après avoir rencontré votre médecin conseil, un entretien préparatoire à l’expertise sera prévu au cours duquel nous aborderons tous les aspects de vos préjudices et la conduite à avoir le jour de l’expertise.

Si cela est opportun, Maître Jennifer DALVIN ou un collaborateur du Cabinet CCL vous accompagnera à l’expertise aux côtés du médecin conseil. Se faire assister pour une expertise médicale amiable ou judiciaire est fondamental, il s’agit de l’une des étapes clef de la procédure.

Enfin, si votre état est considéré comme consolidé, alors la compagnie d’assurance devra vous adresser une offre d’indemnisation sur la base des conclusions retenues lors de l’expertise médicale.

L’indemnisation des préjudices subis plus connue sous le terme de liquidation des préjudices signifie que les intervenants vont chiffrer les postes de préjudices en fonction de l’évaluation faite par le médecin expert.

C’est l’étape décisive, rien ne doit être oublié ou négligé ; chaque poste de préjudices doit être justifié de sorte que le Cabinet CCL vous aidera à réunir les éléments de preuve nécessaires pour démontrer par exemple la pratique d’une activité sportive antérieure aux faits ou la féminité de la victime dans sa façon de se vêtir avant l’accident et après l’accident.

Consultez également :